[avatar user= »rjblache » size= »thumbnail » align= »left »]
Auteur :
Blache Rémy-Julien
Mise à jour : 
01/12/2013

Sommaire :


La protection c’est quoi ?

Une victime, un secouriste ou toute autre personne menacée par un danger doivent en être protégés. Le premier rôle du secouriste est d’éviter un suraccident pour lui-même, la victime ou les témoins. La protection consiste donc à supprimer ou écarter le danger. Si la protection n’est pas réalisable, la victime doit être  dégagée d’urgence à condition que la propre sécurité du secouriste soit assurée.
Il existe trois circonstances pouvant nécessiter un dégagement d’urgence :

  • Le danger initial ayant provoqué l’accident peut persister.
  • La situation peut s’aggraver.
  • L’accident peut lui-même être générateur de danger.

S’il est impossible de supprimer le danger ou de dégager la victime, faire alerter les secours spécialisés et empêcher l’accès dans la zone de danger.

accident routier coursUN SEXAGÉNAIRE TUÉ MARDI À L’ARBRESLE EN PORTANT SECOURS À SA COMPAGNE SUITE À UN ACCIDENT DE LA ROUTE.

La victime qui suivait sa compagne en voiture a été percuté en voulant porter assistance à son véhicule accidenté à l’Arbresle. L’homme âgé de soixante cinq-ans a traversé à pieds la RN7 en pleine nuit. Quatre voitures l’ont percuté et les secours n’ont rien pu faire pour le sauver. Sa compagne, très choquée, a été prise en charge par l’hôpital de Tarare. L’enquête a été confiée à la gendarmerie de l’Arbresle.

Sources : lyonmag.com

La protection est donc le préalable à toute tentative de secours.


Conduite à tenir

Reconnaître les dangers
Il faut :

  • Effectuer une approche prudente de la zone de l’accident.
  • En restant à distance de la victime, regarder tout autour d’elle pour évaluer la présence de dangers qui peuvent menacer le secouriste ou la victime (Ex: eau + électricité, tronçonneuse toujours en fonctionnement, échelle mal stabilisée qui pourrait tomber ect).
  • Repérer les personnes qui pourraient être exposées aux dangers identifiés.
  • Se renseigner éventuellement auprès de témoins.

Protéger

  • Supprimez si possible immédiatement et de façon permanente les dangers pour protéger le secouriste, la victime et les autres personnes pour éviter notamment le sur-accident.
  • Délimiter largement et visiblement la zone de danger et empêcher toute intrusion dans cette zone.
  • Si le danger est vital, réel, immédiat et ne peut être contrôlé, il faut dégager d’urgence la victime (Ex: victime sur route à grande circulation, menacée par un éboulement /  effondrement).

Le dégagement d’urgence ne peut être réalisé qu’après les trois conditions suivantes :

  1. Une évaluation rapide des risques.
  2. Le repérage du trajet à faire pour être en sécurité.
  3. Avoir la certitude que le secouriste ne court pas pour lui un risque vital inconsidéré.

Dégagement d’urgence d’une victime
Le dégagement d’urgence d’une victime peut être dangereux pour la victime. Il doit rester exceptionnel devant un risque vital immédiat, réel et incontrôlable. La priorité du secouriste est de se protéger. La victime doit être visible, facilement atteignable et aucune entrave ne doit l’immobiliser ou gêner son dégagement. Il est primordial que le secouriste anticipe ses geste et qu’il privilégie le chemin le plus sur et le plus rapide à l’aller comme au retour. La victime doit étre dégagée le plus rapidement possible (quelques secondes) vers un endroit suffisamment éloigné du danger. Le sauveteur devra aussi choisir la technique de dégagement en tenant compte de sa force physique. Pour cela il pourra se faire aider par une autre personne.

Les techniques de dégagement d’urgence:

  • Traction par les poignets. Saisir les poignets en soulevant le corps juste assez pour que la tête ne frotte pas le sol et tirez dans l’axe du corps  jusqu’à l’endroit sécurisé défini au préalable.

degagement d'urgence poignet

  • Traction par les chevilles. Saisir les chevilles solidement, les monter et tirer dans l’axe du corps jusqu’à l’endroit sécurisé défini au préalable. Attention, cette technique est moins adaptée que la précédente notamment pour les escaliers car la tête de la victime sera constamment en contact avec le sol.

degagement d'urgence chevillesSi la protection et le dégagement sont impossibles, alerter les secours spécialisés, surveiller la zone et interdire toute approche de celle ci.


Cas particuliers

Accident de circulation

  • Allumer vos feux de détresse dès que vous voyez l’accident et ralentir.
  • Garer votre véhicule aprés l’accident si possible ( 150 – 200 m ) ou sur la bande d’arrét d’urgence si elle existe.
  • Mettre immédiatement tous les occupants de votre véhicule en sécurité sur le bas-coté ou derrière les glissières de sécurité si elles existent.
  • Baliser de part et d’autre de l’accident (150 – 200m) si possible par des témoins; en plaçant les triangles de présignalisation dans un endroit visible avec une personne portant un gilet fluorescent de sécurité faisant des signaux.
  • Interdire l’approche en cas de danger persistant. (Ex : matières dangereuses)
  • Ne pas fumer et ne laisser pas fumer. En présence d’un feu naissant, utiliser un extincteur (les poids lourds en ont un obligatoirement).
  • Couper le contact des véhicules accidentés quand cela est possible. – Sur autoroute, toujours rester derrière les glissières de sécurité (témoins, victimes).

Accident dus à l’électricité

  • Couper le courant avant de toucher à la victime.
  • Couper le disjoncteur
  • En cas d’accident par courant à haute tension, prévenir l’EDF et interdire toute approche.

Fuite de gaz

  • Ne pas fumer, ne pas manipuler d’appareils électriques (interrupteur, sonnette, lampe de poche ect)

Autres

  • Dans un local enfumé non ventilé, retenir sa respiration (la durée de la manoeuvre doit être au maximum de 30 secondes).
  • En cas d’incendie, se couvrir le visage et les mains et se protéger avec ses vêtements.


Quizz

[slickquiz id=3]

note cours